Vous trouverez ici la définition des mots scientifiques de la maladie d’Alzheimer qui sont utilisés par nos chercheurs financés.

Acétylcholinestérase

enzyme qui dégrade l’acétylcholine, un neurotransmetteur impliqué dans la mémoire. Il existe actuellement sur le marché 3 médicaments spécifiques de la maladie d’Alzheimer qui inhibent l’acétylcholinestérase, pour restaurer la transmission de l’acétylcholine dans le cerveau (le donépézil, la rivastigmine et la galantamine).

Auto-anticorps

dans la majorité des cas, ces anticorps sont fabriqués lors d’un dysfonctionnement de l’organisme. Le malade lui-même les fabrique contre ses propres tissus ou constituants.

Bêta-amyloïde

protéine majeure des plaques amyloïdes (ou plaques séniles) présentes dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.

Cellule gliale

dans le cerveau, ces cellules forment l’environnement des neurones et jouent un rôle de protection du tissu nerveux. Un des types de cellule gliale est l’astrocyte.

Encéphalite

inflammation du cerveau.

Facteurs de croissance

Molécules synthétisées par les cellules, nécessaires à la croissance des tissus. L’insuline fait partie de cette famille.

Facteur de croissance semblable à l’insuline (IGF)

Hormone ayant une structure chimique semblable à l’insuline, synthétisée dès le début de la vie et très importante pour la croissance.

Récepteur NMDA (N-méthyl-D-aspartate)

récepteur essentiel à la mémoire et à la plasticité des synapses.

Synapse

zone de contact entre deux neurones. Les synapses constituent une aire de jonction par laquelle les neurotransmetteurs passent d’un neurone à l’autre pour transmettre l’information.

Tau

protéine essentielle au maintien du squelette du neurone. Sous sa forme anormale, tau s’agrège et forme des filaments qui constituent les dégénérescences neurofibrillaires présentes dans le cerveau des patients atteints de la maladie d’Alzheimer.